Rookie Club

Session du 1er décembre 2017

Rookies

Les activités / debief de la journée

Sarah, Souleyman, Élodie, Alexandra, Laurent, Alexandre, Yannick ont fait de la lecture de code. - On a lu du code issu du projet asciidots. - Nous avons décortiqué la fonction _calculate_direction de dot.py. - C’est une bonne idée de ralentir, de prendre le temps de lire le code. - C’est enrichissant de lire le code des autres. - Ça semble une bonne piste pour apprendre à programmer. - Sur les formats, il faut peut-être trouver un enchainement plus clair (avec des étapes ?) ou définir des objectifs. - Séparation entre syntaxe et sémantique d’un langage. - Il y peut-être un moyen d’observer des style de programmation. - C’est pas toujours très simple de lire du code tout seul quand on débute. - Bientôt un groupe de lecture de code sera créé. - Une étape suivante pourrait être d’apprendre à naviguer dans un projet. - Nous avons parlé d’un point de vocabulaire : paramètre vs argument.

Étienne, Élodie, Alexandre et Yannick font un Kata Diamant en Ruby. - C’est peut-être pas une bonne idée de faire un Kata à l’heure de la sieste. - « J’étais pas mal stressée » – Élodie - Construire l’emballage à permis de vérifier l’API que nous voulions mettre en place. - assert_equal("A", "A") c’est pas bon; - assert_equal("A", 1) c’est pas mieux. - C’est important de savoir dans quel état nous sommes au moment de programmer. - Ce kata permet de réviser la tension entre trouver une solution complète en réfléchissant sur papier et avancer par petit pas tranquillement.

Souleyman à mis en place RSpec dans un projet Rails. - la commande history. - l’existance de la gem rspec-rails plutôt que rspec. - dans le terminal on peut faire CTRL+r pour chercher dans l’historique des commandes. - Quand on apprend à programmer, ça signifie aussi apprendre à utiliser le clavier, et la console, ça peut être pratique.

Laurent, Élodie, Étienne, Alexandre ont fait une session de refactoring sur du code JavaScript moderne sur le projet syso de la DINSIC. - On a surtout extrait des fonctions. - Le code est plus compréhensible après qu’avant. - « Mon cerveau est devenu liquide » – Élodie. - « C’est la version sémantique de la lectue de code » – Laurent. - On a réviser les map et le fonctionnement du | (pipe) unix. - « Je ne pensais pas qu’on pouvait faire un refactoring sur un langage qu’on ne connais pas. » – Élodie - Pour apprendre à programmer, une piste à suivre : prendre du code existant et essayer de changer son comportement. - Le e de es6 c’est pour Européen ecmascript. - Découverte des fonctions anonymes en JavaScript.

Sarah a exploré d3js. - Découverte aussi de Factorisation diagrams - Avec d3, on peut ajouter des éléments de dom, et du SVG en JavaScript.

Étienne a voulu faire un Kata diamant en Ruby tout seul. - Sans test. - Il y a beaucoup de code (50 lignes de Ruby). - Mais ça ne fonctionne pas pour le A. - « Les tests ça sert à rien » – Étienne - Est-ce que les tests ne sont utiles que pour la phase de conception ? - Qu’est-ce qu’il se passe quand tu repasses sur ton code plus tard.

Alexandre et Élodie on aussi fait un Kata Diamant en Python. - Il faut pas oublier de déclencher les test unittest.main() - On a juste un peu révisé la façon d’écrire des tests unitaires en Python.

Á partager